Langue:   nl | fr | en | de
Adhésion

Le présentéisme au pouvoir - II - 2014, janvier 23

Le présentéisme au pouvoir - II

Le présentéisme au pouvoir - II

Inutile de vous dire que notre premier tract sur ce sujet a suscité de réactions vives de tous les côtés. Pour rappel, nous avions défendu la thèse que la responsabilisation et la confiance plutôt que l'enregistrement pur et dur du temps serviront à motiver le personnel, à atteindre les objectifs posés par la hiérarchie et à réconcilier davantage l'équilibre entre vie professionnel et vie familiale.
Parmi les réactions négatives il y avait une qui disait "Sur quelle planète vivez-vous? L'enregistrement du temps est étroitement lié à l'organisation contemporaine du travail."
Eh bien non. Pas nécessairement. Le Service Public Fédéral Finances en Belgique a abandonné le système d'enregistrement obligatoire du temps de travail tout en le considérant comme "dépassé". Les 26 000 fonctionnaires feront un soupir de soulagement. Sera-t-il de même pour le personnel de l'Union européenne? Lisez ci-dessus l'extrait de l'article paru dans "Het Laatste Nieuws" du 20 janvier 2014.
D'autres informations sur:

http://www.socialsecurity.fgov.be/fr/over-de-fod/organisatie/nieuwe-werken/nwow.htm
http://www.socialsecurity.fgov.be/projects/nwow/fr/index.htm
http://www.mieux-travailler.be/

NL

Het Laatste Nieuws 20/01/2014

Einde van een tijdperk: de 26.000 federale ambtenaren bij Financiën hoeven niet langer de prikklok te gebruiken, maar mogen hun uren zelf kiezen. «Hen doen prikken is achterhaald», zegt woordvoerder Francis Adyns. De dienst volgt zo het voorbeeld van de FOD Sociale Zekerheid.
Het was lange tijd een gebruik dat onlosmakelijk verbonden leek met de ambtenarij: de prikklok. Nu is dat voor de 26.000 ambtenaren van de FOD Financiën verleden tijd. Voortaan mogen zij zelf hun uren kiezen. «Want het is niet omdat een ambtenaar de ganse dag aanwezig is, dat hij ook goed presteert», aldus woordvoerder Francis
Adyns. «Net zoals het niet noodzakelijk zo is dat een ambtenaar buiten de normale uren mindere prestaties zal neerzetten. Nu: zij die dat echt willen, kunnen nog altijd aan 'tijdsregistratie' doen. Maar de anderen beslissen zelf op welke manier ze hun werkdagen invullen. Zolang ze hun doelstellingen en deadlines maar halen.»
Zelfdiscipline
Door de prikklok af te schaffen volgt men bij Financiën het voorbeeld van de FOD Sociale Zekerheid.
Daar vloog de prikklok 5 jaar geleden al buiten. «Niets te vroeg», stelt directeur Frank Van Massenhove. «Het gaf alleen maar meer werk. Men moest niet alleen controleren of de ambtenaren er waren, maar ook of ze hun werk deden.
Terwijl je zonder prikklok alleen maar dat laatste hoeft te controleren.» Al vraagt een systeem zonder prikklok natuurlijk meer zelfdiscipline. «Na 5 jaar mag ik zeggen dat 90 à 95% in het nieuwe systeem perfect presteert. En diegenen die het in zo'n nieuw systeem wat minder doen, zijn meestal ook diegenen die er met prikklok al de kantjes
afliepen en vaker 'koffiepauze' namen.» (StV)

EN
Free translation of the article published in Het Laatste Nieuws of 20/01/2014
End of an era: the 26,000 federal officials of the (Belgian) Finance Department no longer need to use the time clock but may choose their own hours. « The punch clock is outdated ," says spokesman Francis Adyns. The service will follow the example of the Social Security Department.
The time clock has long been a practice that seemed inseparable from the civil service. But this time recording system belongs now to the past for the 26,000 officials from the Ministry of Finance. Henceforth, they may choose their hours themselves. « It is not because an officer is present all day, that (s)he also performs well ", said spokesman Francis
Adyns . « Just as it is not necessarily true that the performance of an official outside the normal hours will drop. However, those who really want to, can still do the ' time management '. But the others decide how they spend their days as long as they meet their objectives and deadlines.

Self-discipline
By eliminating the time clock the Finance Department simply follows the example of the Social Security Department. They stopped the time clock 5 years ago.. "Nothing too early ", says director Frank Van Massenhove . "It just created additional work . One should not control whether the officers were there, but in the first place whether they did their job properly.
You only need to check performance in the system without time clock. " Evidently, the latter requires more natural self-discipline . "After five years, I can say that 90 to 95 % performs perfectly in the new system. And those who do less in such a new system , are usually those who performed less in a time clocks system and had more frequent coffee breaks. " ( StV )


FR
Traduction libre de cet article
Fin d'une époque : les 26 000 fonctionnaires fédéraux du ministère des Finances n'ont plus besoin de pointer leurs temps de travail, mais peuvent choisir leurs propres heures. « Le pointage est dépassé », explique le porte-parole Francis Adyns. Le service suivra ainsi l'exemple du SPF Sécurité sociale.
Pendant longtemps le pointage a été une pratique qui semblait inséparable de la fonction publique. Aujourd'hui ce n'est plus le cas pour les 26 000 fonctionnaires du ministère des Finances. Désormais, ils peuvent librement choisir leurs propres heures. « Ce n'est pas parce qu'un agent est présent toute la journée qu'il travaille effectivement ", a déclaré le porte-parole Francis Adyns. « Tout comme il n'est pas nécessairement vrai que le rendement baisse du fonctionnaire qui travaille en dehors des heures normales. Ceux qui le veulent vraiment, peuvent continuer à enregistrer leur temps. Mais tant qu'ils respectent leurs objectifs et des délais, les autres décident comment ils passent leur journée de travail."

Autodiscipline

En abondant le pointage, le ministère des Finances suit l'exemple du SPF Sécurité sociale
qui l'avait aboli fait il y a 5 ans. " Pas trop tôt», explique le directeur Frank Van Massenhove.
" Le pointage crée du de travail additionnel. On ne doit pas seulement vérifier la présence du personnel mais aussi son travail effectif.
Le système sans pointage nécessite évidemment une auto- discipline naturelle. «Après cinq ans, je peux dire que 90 à 95% se retrouvent parfaitement dans le nouveau système. Et ceux qui font moins dans ce nouveau système le faisaient aussi dans l'ancien système avec pointage, par exemple en prenant plus fréquemment une pause-café ".

Retour
Webdesign Sanmax