Langue:   nl | fr | en | de
Adhésion

Discrimination envers les 50 ans et plus : quel gaspillage ! - 2009, avril 24

Discrimination envers les 50 ans et plus : quel gaspillage !

Mise à l’écart, démotivation, CDR inférieurs à la moyenne sont devenus le lot des collègues âgés de "50 ans et +" qui n’exercent pas des fonctions de management.  La DG INFSO semble plus particulièrement touchée, mais le phénomène est perceptible dans la plupart des DG.

L’Union Syndicale et la Conf-SFE considèrent qu’il faut mettre un terme à ces pratiques indignes de notre institution, et remédier au gaspillage de ressources que cela représente. Il faut offrir des carrières alternatives aux collègues âgés de "50 ans et plus" en revalorisant les postes qu’ils occupent.

Plus d’autonomie, plus de responsabilités, une meilleure prise en compte de l’expérience professionnelle seront les clefs pour une motivation et une dignité retrouvées.  

Même si certains de nos collègues se retrouvent "bloqués" en termes d’évolution de carrière, cela ne devrait pas empêcher que leurs compétences, que leur expérience professionnelle soient valorisées par des tâches intellectuellement attractives.

La coordination de projets complexes, la participation aux jurys de sélection, la représentation de la Commission à des conférences ou dans les pays tiers, les formations, l’encadrement des jeunes fonctionnaires sont autant des tâches qui permettraient aux aînés de rester actifs, de se sentir utiles à l’institution, mais aussi de conserver respectabilité et estime de soi.

Des intitulés de fonctions tels que "chef de projet", "chargé de mission", "analyste senior"  semblent tout à fait adaptés à ce type de profils, et susceptibles de restaurer motivation et dignité.

Nous demandons la fin de la pratique courante dans quelques DG d'utiliser l'âge comme facteur excluant des collègues pour les postes de Chef d'Unité voir Chef d'Unité Adjoint.  

La Commission prouve ici qu'elle n'est pas à la hauteur des tendances : le vieillissement de la population et, par conséquent, de la force de travail est un fait.  Ne pas mettre en place d'ores et déjà les mécanismes adéquats pour faire face à cette situation démontre une myopie extrême.

A travers le groupe de travail mis en place voici quelques mois, nos organisations s’efforcent de soutenir les collègues concernés, d’identifier et de promouvoir des solutions d’avenir.

Non discrimination et égalité des chances doivent s’appliquer à tous !  A quoi bon l'enquête récente de l'ADMIN à cet égard s'il n'y a aucun follow-up?

Les comités exécutifs

Retour
Webdesign Sanmax