Langue:   nl | fr | en | de
Adhésion

AGENTS CONTRACTUELS : "Trop is te veel!" - 2013, décembre 11

AGENTS CONTRACTUELS :

AGENTS CONTRACTUELS
« Trop is te veel en te veel is trop »

 

La volonté de travailler pour et dans les institutions a été pour beaucoup d’agents contractuels une priorité, un objectif à atteindre, ... mais également un parcours du combattant pour décrocher le fameux contrat à durée indéterminée tant attendu.
Malgré le salaire offert aux AC des niveaux les plus bas, cela ne les a pas découragés pour autant. Certains se sont dit : « Vu la crise, on ne fera pas la fine bouche ! », de plus les conditions offertes à l’entrée (Congés, frais de voyage, etc…) venaient compenser ce manque à gagner.
D’autres, pour continuer leur objectif, ont même fait abstraction de la perte de salaire supplémentaire subie lors du passage d’un contrat AC3b/ter à AC 3a/bis.
Qu’en est-il à présent ?
La réforme est venue aggraver le statut précaire de tous ces AC, celle-ci les rend de plus en plus fragiles tant au niveau professionnel que familial.
Entre un statut pour AC incomplet au départ, les contraintes supplémentaires apportées par la réforme et un blocage des salaires (index) : Il devient donc très difficile de trouver un argument positif pour remonter le moral de ces agents qui ont de plus en plus de difficultés à boucler leur fin de mois.

De tout horizon, leurs appels et témoignages se multiplient:
• Dans les délégations : les changements de l’annexe X ont déstabilisé la situation des AC.
• Au Luxembourg : le salaire d’un AC GFI n’arrive toujours pas au minimum vital national, le blocage des salaires continuera à creuser le fossé …
• Dans les agences : la non égalité de traitement avec les autres AC 3a (p. e. contrat avec durée liée à la durée de vie de leur agence exécutive, pas d’accès aux concours internes, …)
• Dans les crèches: le manque de personnel et à présent, la prolongation des heures de service…
• et pour tous: un manque de perspectives de carrière, aucune mobilité interinstitutionnelle, sécurité sociale incomplète, …
Les Etats membres poussent vers un recours aux Agents contractuels pour faire des économies. Mais si on demande en même temps que les AC doivent rendre un excellent service au niveau international, il faut arrêtez de les presser comme des citrons !

LA CONF-SFE SOUTIENT CES COLLÈGUES AC ET DEMANDE QUE DES SOLUTIONS POSITIVES STABLES LEUR SOIENT ENFIN PROPOSÉES
(de meilleures perspectives de carrière, une mobilité interinstitutionnelle, …)

Retour
Webdesign Sanmax